Il y a quelques mois, j’ai téléchargé par curiosité l’application Petit Bambou, sans avoir jamais pratiqué la méditation avant. J’ai ressenti les effets positifs dès les premières séances et très rapidement la méditation est entrée dans ma routine quotidienne.

Ma meilleure amie m’a fait le plus beau des cadeaux : un abonnement d’un an – ce n’est pas ma meilleure amie pour rien. Depuis, je médite, je médite… enfin, tout dépend des circonstances…

Pourquoi je médite ou comment apprécier le quotidien

Ce n’était pas le but recherché, mais je pense avoir trouvé Mon remède au quotidien et à la charge mentale. La méditation de pleine conscience est-elle la clef de mon bonheur ?

Avant la découverte de la méditation vs après

Avant, il me fallait tout prévoir pour obtenir un peu de tranquillité d’esprit : les horaires, les factures, les prochains repas, le contenu du cartable pour le lendemain… Ou comment ne pas trouver le sommeil en mettant la tête sur l’oreiller…

Depuis que je pratique la méditation quotidienne, je suis pleinement dans l’instant présent, je passe moins de temps à penser au futur proche et à toutes les tâches à accomplir. J’en oublie même, mais je me rends compte que ce n’est pas si grave, finalement… Je suis plus sereine, plus calme et, par conséquent, beaucoup moins stressée.

La perspective des prochains congés n’est plus obsessionnelle, car je peux souffler aussi tous les jours à la maison ou au travail et je retrouve dans le quotidien la plénitude ressentie pendant les vacances.

Et puis, méditer, c’est s’accorder au minimum 10 minutes d’attention par jour, c’est bon pour le moral !

La question de la dépendance

Ma plus grande peur au début était qu’une dépendance s’installe, que cela devienne un besoin vital (comme les vacances smile). Mais, j’ai l’impression que le bien-être apporté par la méditation ne vient pas de l’extérieur, mais de l’intérieur. Comme si nous avions tous en nous ce pouvoir de lâcher prise.

Les sensations de plénitude apportées par la méditation me sont bien connues, depuis l’enfance, elles sont simplement enfouies quelque part. La méditation guidée permet juste de retrouver le chemin.

Cela me rassure bien sûr d’avoir mon application dans la poche, toujours avec moi, mais je suis persuadée de pouvoir y arriver seule aussi maintenant.

Pourquoi j’aime Petit Bambou

Tout d’abord, je tiens à préciser que je n’ai aucun lien avec les créateurs de l’application.

Les programmes Petit Bambou sont riches et variés (+ de 70) : programmes de découverte, pour un sommeil serein, pour gérer l’anxiété, le stress ou la peur, pour réapprivoiser son temps, des programmes spécifiques au travail, des coups de pouce pour le quotidien : deuil, stress alimentaire, arrêt du tabac… Il y a aussi des programmes spéciaux pour enfants de 5 à 18 ans… Bref, des programmes pour tous.

Un programme comporte une dizaine de séances de 10 à 20 minutes environ (il en existe de plus longues). Il y a des programmes que je n’ai pas aimés, j’en ai même arrêté quelques-uns en cours de route.

S’offrir du positif

Voici l’exemple d’une séance qui m’a fait beaucoup de bien et que je refais souvent toute seule : elle s’intitule « Doux souvenir » et fait partie du programme « S’offrir du positif ». La méthode est toute simple, cela paraît même tout bête : ce programme nous invite à nous replonger dans un souvenir récent très agréable et de le revivre en pleine conscience. J’ai ressuscité une randonnée effectuée cet été dans les Pyrénées avec ma famille. Le souvenir se concentre sur le moment de notre départ, au lever du jour, du refuge dans lequel nous avions passé la nuit. Nous étions alors seuls sur le sentier, entourés d’un paysage à couper le souffle. Je ne savais pas que ce moment, pourtant passé, pouvait encore aujourd’hui me procurer une telle plénitude.

Les nouveaux programmes de Christophe André ont l’air très intéressants aussi, j’ai testé le premier avec une séance amusante : la marche en pleine conscience.
Le principe est de marcher pendant plusieurs minutes très lentement en ayant conscience de chaque mouvement de ses muscles, en s’assurant que personne n’observe wink.

Pourquoi je ne me médite plus, ou la méditation en temps de crise

A l’heure où je rédige ces lignes, je suis confinée chez moi (depuis plus d’un mois) à cause de l’épidémie de Covid-19. Étrangement, je n’ai pas envie de méditer, enfin, plus précisément, je n’y arrive pas, comme je n’arrive pas à ouvrir un livre… Peut-être que le moment présent est trop PRÉSENT, et puis il n’y a pas de stress quotidien comme les horaires, l’école, le réveil…

Je ne sais pas si c’est le malaise ambiant ou l’assouplissement de l’emploi du temps… En tout cas, je le vis comme une pause et je suis sûre que je retrouverai le bon rythme lorsque la vie « normale » reprendra.

Peut-être qu’aujourd’hui, en temps de crise, ma vie quotidienne est devenue une méditation en soi, que je suis suffisamment consciente de chaque geste et de chaque instant pour qu’il ne me soit pas nécessaire de consacrer un temps « hors du temps » à la pleine conscience ?

Sur le même sujet :

Lego

Lego

Qu’est-ce qui fait que les Lego sont des Légo ? C’est ce brevet : Ce brevet sur la forme des briques, permettant un emboîtage résistant, date de juillet 1958. Il est donc maintenant obsolète et tout le monde a le droit dorénavant de fabriquer de faux Lego (moins...

Je peux boire du lait ? Oui, mon bébé… Non, ma grande

Je peux boire du lait ? Oui, mon bébé… Non, ma grande

Une vaste étude suédoise a établi un lien statistique entre une grosse consommation de lait et le risque de fracture. Nous avons tous en tête les campagnes de publicité sur les bienfaits du lait. Or le résultat de l’étude est, en apparence, contradictoire avec cette...

Les OGM, il n’existe pas de preuve de leur non-toxicité – 1

Les OGM, il n’existe pas de preuve de leur non-toxicité – 1

• Info ? Désinfo ? L’impact des OGM sur l’homme jamais officiellement étudié • Les seules études “scientifiques” sur les OGM reconnues par les institutions officielles et la presse généraliste sont celles que font les firmes qui conçoivent ces mêmes OGM ainsi que les...