Les bienfaits de la propolis

La propolis pour se protéger

Étymologiquement, propolis signifie “devant la cité”. La propolis sert effectivement à protéger la ruche.

La propolis, une protection efficace

La propolis est un mastic fabriqué par les abeilles à partir de résines, cires et baumes végétaux récoltés sur les bourgeons de plantes et d’arbres, les écorces et les pétioles des feuilles (peuplier par exemple), qu’elles mélangent à des sécrétions digestives et à leur propre cire.
Les abeilles tapissent la ruche avec ce mastic pour l’assainir et la protéger de l’humidité et des courants d’air. Elles tapissent aussi les alvéoles des rayons pour les aseptiser avant utilisation. Elles s’en servent enfin pour réduire les ouvertures pendant l’hiver et de colle pour réparer la ruche.

Attention : Lorsque les abeilles ne trouvent pas dans leur environnement naturel ce dont elles ont besoin pour fabriquer la propolis, elles utilisent des goudrons, des vernis et des huiles minérales pour calfeutrer leur ruche. Cette “propolis” est alors totalement impropre à la consommation humaine. Il faut donc éviter de consommer de la propolis venant de ruches placées en ville ou à proximité. Assurez-vous aussi que les ruches n’ont pas été traitées, car tous les produits chimiques liposolubles et les impuretés sont fixés dans la propolis.

Le système immunitaire de la ruche

Le rempart de la ruche est une protection active, constamment renouvelée et améliorée. À chaque instant, les abeilles étudient les déséquilibres dans la ruche, repèrent les micro-organismes qui pourraient nuire à la vie de leur colonie et vont récolter les substances végétales qui les immuniseront contre tous les indésirables.
Si un virus, un champignon, une bactérie se développent et gênent le bon équilibre de la colonie, immédiatement, les abeilles fabriquent l’antidote : elles partent sélectionner les meilleures sèves végétales disponibles dans la nature environnante et les mélangent avec leurs propres sécrétions antiseptiques.
Nous, les humains, nous mettons plusieurs années à mettre au point un médicament. Les abeilles ne mettent qu’une heure à fabriquer de la propolis.

La récolte de la propolis

On récolte la propolis en raclant délicatement les cadres et les parois de la ruche à un moment qui ne dérange pas les abeilles. Une fois qu’elle est débarrassée de ses impuretés, on peut la mâchouiller pure.
En général, on en fait une teinture alcoolique que l’on mélange ensuite en gouttes dans une cuillerée de miel, par exemple.
Il est possible également de faire un extrait non alcoolique, qui convient bien aux enfants, et un extrait sur lit d’argile ou d’huile.

Une véritable pharmacie naturelle

La propolis contient une véritable richesse de constituants (plus de 300 identifiés) dont :

  • plus de 40 flavonoïdes antioxydants
  • des essences végétales
  • des acides organiques
  • de nombreuses vitamines dont A, B et K
  • des oligoéléments (Fe, Cu, Mn)

La propolis est antivirale (rhume, herpès), antibactérienne, antifongique (candida albicans) et cicatrisante (escarres, vieillissement cellulaire). Elle a une action anesthésique.

La propolis et l’homme

La propolis entre dans la composition de nombreux produits pour la santé et le bien-être, et dans des produits cosmétiques.
Elle est très utile :

  • pour les bobos de la peau (en baume ou en crème, ou mélangée à du miel)
  • pour les voies respiratoires (par voie interne ou en spray)
  • pour la bouche et le système digestif (en gargarisme ou par voie interne)

Elle est facile à consommer mélangée à du miel.

Adapté de textes originaux extraits de “Apithérapie, les bienfaits des produits de la ruche” par Catherine Flurin (Editions Eyrolles), reproduits avec l’autorisation amicale de Catherine Flurin.
www.ballot-flurin.com

Les produits de la ruche

Author: Anne

Share This Post On

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *